Skip to navigation
Derrida's Library Reference List Interventions Visualization

Use escape to immediately leave any filter panel

▽
Author options
▽
Subject options
▽
Cited by Derrida in options
▽
Language of Publication options
▽
Original Language options
▽
Place of Publication options
▽
Reference Type options
▽ Original Publication Year
Original Publication Year options
-381 1967
▽ Edition Year
▽ Printing Year
Printing Year options
1944 1991

17 Results

Clear All

Sort By

Sort options
↻
Epigraph

Essai sur l'origine des langues

Jean-Jacques Rousseau

1817

Ces trois manières d'écrire répondent assez exactement aux trois divers états sous lesquels on peut considérer les hommes rassemblés en nation. La peinture des objets convient aux peuples sauvages ; les signes des mots et des propositions aux peuples barbares ; et l'alphabet aux peuples policés.

Cited in De la grammatologie p.11

View bibliographic details for L'écriture cunéiforme et la civilisation mésopotamienne (detail of this page not available)
Epigraph

L'écriture cunéiforme et la civilisation mésopotamienne in L'Ecriture et la psychologie des peuples: actes de colloque

René Labat

p. 87

Celui qui brillera dans la science de l'écriture brillera comme le soleil. Un scribe (EP, p. 87).

Cited in De la grammatologie p.11

View bibliographic details for L'écriture cunéiforme et la civilisation mésopotamienne (detail of this page not available)
Epigraph

L'écriture cunéiforme et la civilisation mésopotamienne in L'Ecriture et la psychologie des peuples: actes de colloque

René Labat

p. 87

O Samas (dieu du soleil), tu scrutes de ta lumière la totalité des pays comme si c'était des signes cunéiformes (ibid.).

Cited in De la grammatologie p.11

View bibliographic details for Encyclopédie (detail of this page not available)
Epigraph

Encyclopédie

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

1952

p. 256

L'écriture alphabétique est en soi et pour soi la plus intelligente.

Cited in De la grammatologie p.11

View bibliographic details for La Naissance de la tragédie (detail of this page not available)
Epigraph

La Naissance de la tragédie

Friedrich Nietzsche

1949

p. 172

Socrate, celui qui n'écrit pas.

Cited in De la grammatologie p.15

Epigraph

Lettre

Roger Laporte

Vous avez, je suppose, rêvé de trouver un seul mot pour désigner la différence et l'articulation. Au hasard du « Robert », je l'ai peut-être trouvé, à condition de jouer sur le mot, ou plutôt d'en indiquer le double sens. Ce mot est brisure : « – Partie brisée, cassée. Cf. brèche, cassure, fracture, faille, fente, fragment. – Articulation par charnière de deux parties d'un ouvrage de menuiserie, de serrurerie. La brisure d'un volet. Cf. joint. »

Cited in De la grammatologie p.92

View bibliographic details for Confessions (detail of this page not available)
Epigraph

Confessions in Oeuvres complètes de J.-J. Rousseau, vol. I

Jean-Jacques Rousseau

p. 197

J'étais comme si j'avais commis un inceste.

Cited in De la grammatologie p.139

View bibliographic details for Émile ou de l'éducation (detail of this page not available)
Epigraph

Émile ou de l'éducation

Jean-Jacques Rousseau

1966

p. 190

Nous avons un organe qui répond à l'ouïe, savoir, celui de la voix ; nous n'en avons pas de même qui réponde à la vue, et nous ne rendons pas les couleurs comme les sons. C'est un moyen de plus pour cultiver le premier sens, en exerçant l'organe actif et l'organe passif l'un par l'autre.

Cited in De la grammatologie p.141

View bibliographic details for Émile ou de l'éducation (detail of this page not available)
Epigraph

Émile ou de l'éducation

Jean-Jacques Rousseau

1966

p. 146

Parlerai-je à présent de l'écriture ? Non, j'ai honte de m'amuser à ces niaiseries dans un traité de l'éducation.

Cited in De la grammatologie p.145

View bibliographic details for Tristes Tropiques (detail of this page not available)
Epigraph

Tristes Tropiques

Claude Lévi-Strauss

1955

pp. 266-267

Elle [l'écriture] paraît favoriser l'exploitation des hommes avant leur illumination… L'écriture et la perfidie pénétraient chez eux de concert.

Cited in De la grammatologie p.145

Epigraph

Essai sur l'origine des langues

Jean-Jacques Rousseau

1817

Mais comment distinguer par écrit un homme qu'on nomme d'un homme qu'on appelle ? C'est là vraiment une équivoque qu'eût levée le point vocatif.

Cited in De la grammatologie p.152

View bibliographic details for La pensée sauvage (detail of this page not available)
Epigraph

La pensée sauvage

Claude Lévi-Strauss

1962

p. 32

Sans jamais remplir son projet, le bricoleur y met toujours quelque chose de soi.

Cited in De la grammatologie p.168

View bibliographic details for Dialogues (detail of this page not available)
Epigraph

Dialogues in Oeuvres complètes de J.-J. Rousseau, vol. I

Jean-Jacques Rousseau

p. 934

Son système est peut-être faux ; mais en le développant, il s'est peint lui-même au vrai.

Cited in De la grammatologie p.168

View bibliographic details for Émile ou de l'éducation (detail of this page not available)
Epigraph

Émile ou de l'éducation

Jean-Jacques Rousseau

1966

Que de voix vont s'élever contre moi ! J'entends de loin les clameurs de cette fameuse sagesse qui nous jette incessamment hors de nous, qui compte toujours le présent pour rien, et, poursuivant sans relâche un avenir qui fuit à mesure qu'on avance, à force de nous transporter où nous ne sommes pas, nous transporte où nous ne serons jamais.

Cited in De la grammatologie p.197

View bibliographic details for Confessions (detail of this page not available)
Epigraph

Confessions in Oeuvres complètes de J.-J. Rousseau, vol. I

Jean-Jacques Rousseau

p. 278

« ce dangereux supplément... »

Cited in De la grammatologie p.197

View bibliographic details for Confessions (detail of this page not available)
Epigraph

Confessions in Oeuvres complètes de J.-J. Rousseau, vol. I

Jean-Jacques Rousseau

Tous les papiers que j'avais rassemblés pour suppléer à ma mémoire et me guider dans cette entreprise, passés en d'autres mains, ne rentreront plus dans les miennes.

Cited in De la grammatologie p.197