Skip to navigation
Derrida's Library Reference List Interventions Visualization

Use escape to immediately leave any filter panel

Author options
Subject options
Cited by Derrida in options
Language of Publication options
Original Language options
Place of Publication options
Reference Type options
Original Publication Year
Original Publication Year options
-381 1967
Edition Year
Printing Year
Printing Year options
1944 1991

78 Results

Clear All

Sort By

Sort options
↻
Citation

Le débat sur les écritures et l'hiéroglyphe aux XVIIe et XVIIIe siècles

Madeleine V.-David

1965

p. 46

Le procédé de la méconnaissance par assimilation n'est pas ici, comme dans le cas de Leibniz, de type rationaliste et calculateur. Il est mystique : « Les hiéroglyphes, lit-on dans le Prodromus, sont bien une écriture, mais non l'écriture composée de lettres, mots et parties du discours déterminées dont nous usons en général. Ils sont une écriture beaucoup plus excellente, plus sublime et plus proche des abstractions, qui, par tel enchaînement ingénieux des symboles, ou son équivalent, propose d'un seul coup (uno intuitu) à l'intelligence du sage un raisonnement complexe, des notions élevées, ou quelque mystère insigne caché dans le sein de la nature ou de la Divinité. »

Cited in De la grammatologie p.115

Citation

Le débat sur les écritures et l'hiéroglyphe aux XVIIe et XVIIIe siècles

Madeleine V.-David

1965

p. 126

La plus grande difficulté était déjà de concevoir, de façon historique et systématique à la fois, la cohabitation organisée, dans un même code graphique, d'éléments figuratifs, symboliques, abstraits et phonétiques.

Cited in De la grammatologie p.116

View bibliographic details for L'Ecriture et la psychologie des peuples: actes de colloque (detail of this page not available)
Citation

L'Ecriture et la psychologie des peuples: actes de colloque

1963

p. 352

Les techniques de déchiffrement, on le sait, n'ont cessé de progresser à un rythme accéléré.

Cited in De la grammatologie p.116

Citation

Le déchiffrement des écritures

Ernst Doblhofer

1959

Les techniques de déchiffrement, on le sait, n'ont cessé de progresser à un rythme accéléré.

Cited in De la grammatologie p.116

Citation

The Divine legation of Moses

William Warburton

1744

Mais Fréret n'est pas pour autant délivré du préjugé hiéroglyphiste : celui que Warburton détruit en critiquant violemment le Père Kircher. Le propos apologétique qui anime cette critique n'en exclut pas l'efficacité.

Cited in De la grammatologie p.116

Citation

La grande invention de l'écriture

Marcel Cohen

1958

p. 6

l'opposition entre l'analyse et la synthèse, l'abstrait et le concret, qui joue un rôle décisif dans les classifications proposées par J. Février et M. Cohen et dans le débat qui les oppose ; un concept du concept sur lequel la réflexion philosophique la plus classique a laissé peu de marques ; une référence à la conscience et à l'inconscience qui appellerait de toute nécessité un usage plus vigilant de ces notions et quelque considération pour les recherches qui en font leur thème ;

Cited in De la grammatologie p.118

Citation

Le geste et la parole

André Leroi-Gourhan

1965

p. 12

Mais il ne suffit pas de dénoncer l'ethnocentrisme et de définir l'unité anthropologique par la disposition de l'écriture. A. Leroi-Gourhan ne décrit plus ainsi l'unité de l'homme et de l'aventure humaine par la simple possibilité de la graphie en général : plutôt comme une étape ou une articulation dans l'histoire de la vie — de ce que nous appelons ici la différance —comme histoire du gramme. Au lieu de recourir aux concepts qui servent habituellement à distinguer l'homme des autres vivants (instinct et intelligence, absence ou présence de la parole, de la société, de l'économie, etc., etc.), on fait ici appel à la notion de programme. Il faut l'entendre, certes, au sens de la cybernétique, mais celle-ci n'est elle-même intelligible qu'à partir d'une histoire des possibilités de la trace comme unité d'un double mouvement de protention et de rétention. Ce mouvement déborde largement les possibilités de la « conscience intentionnelle ». Celle-ci est une émergence qui fait apparaître le gramme comme tel (c'est-à-dire selon une nouvelle structure de non-présence) et rend sans doute possible le surgissement des systèmes d'écriture au sens étroit. Depuis l' « inscription génétique » et les « courtes chaînes » programmatiques réglant le comportement de l'amibe ou de l'annélide jusqu'au passage au-delà de l'écriture alphabétique aux ordres du logos et d'un certain homo sapiens, la possibilité du gramme structure le mouvement de son histoire selon des niveaux, des types, des rythmes rigoureusement originaux.

Cited in De la grammatologie p.120

Citation

Le geste et la parole

André Leroi-Gourhan

1965

p. 161

On accède alors à cette représentation de l'anthropos : équilibre précaire lié à l'écriture manuelle-visuelle.

Cited in De la grammatologie p.121

View bibliographic details for Les Sémites et l'alphabet. Écritures concrètes et écritures abstraites (detail of this page not available)
Citation

Les Sémites et l'alphabet. Écritures concrètes et écritures abstraites in L'Ecriture et la psychologie des peuples: actes de colloque

James Février

pp. 138-139

Cette solidarité apparaît dans les processus de thésaurisation, de capitalisation, de sédentarisation, de hiérarchisation, de la formation de l'idéologie par la classe de ceux qui écrivent ou plutôt qui disposent des scribes.

Cited in De la grammatologie p.124

Citation

Le geste et la parole

André Leroi-Gourhan

1965

pp. I, 238-250

Cette solidarité apparaît dans les processus de thésaurisation, de capitalisation, de sédentarisation, de hiérarchisation, de la formation de l'idéologie par la classe de ceux qui écrivent ou plutôt qui disposent des scribes.

Cited in De la grammatologie p.124

Citation

Essais de psychanalyse

Melanie Klein

1967

p. 95

Nous pensons ici, bien évidemment, à des recherches qui s'engageraient dans la direction de celles de Mélanie Klein. On en trouverait un exemple dans l'essai sur Le rôle de l'école dans le développement libidinal de l'enfant qui évoque, d'un point de vue clinique, tous les investissements dont sont chargés les opérations de la lecture et de l'écriture, la production et le maniement du chiffre, etc.

Cited in De la grammatologie p.127

View bibliographic details for L'origine de la géométrie (detail of this page not available)
Citation

L'origine de la géométrie

Edmund Husserl

1962 - B

Dans la mesure où la constitution de l'objectivité idéale doit essentiellement passer par le signifiant écrit, aucune théorie de cette constitution n'a le droit de négliger les investissements de l'écriture.

Cited in De la grammatologie p.129

View bibliographic details for L'écriture cunéiforme et la civilisation mésopotamienne (detail of this page not available)
Citation

L'écriture cunéiforme et la civilisation mésopotamienne in L'Ecriture et la psychologie des peuples: actes de colloque

René Labat

p. 74

Et R. Labat montre qu'il est impossible ici de comprendre le système sans passer par son histoire.

Cited in De la grammatologie p.130

View bibliographic details for La République (detail of this page not available)
Citation

La République

Plato

1956

pp. 508c137-138

Et la ressemblance du logos au soleil (au bien ou à la mort qu'on ne peut regarder en face), au roi ou au père (le bien ou le soleil intelligible sont comparés au père dans la République, 508 c) ?

Cited in De la grammatologie p.133

View bibliographic details for Tristes Tropiques (detail of this page not available)
Citation

Tristes Tropiques

Claude Lévi-Strauss

1955

p. 42

Mots très durs aussi pour l'Essai sur les données immédiates de la conscience que Lévi-Strauss reproche à ses anciens maîtres de trop méditer au lieu d'étudier le Cours de linguistique générale de Saussure.

Cited in De la grammatologie p.167

Citation

La vie familiale et sociale des Indiens Nambikwara

Claude Lévi-Strauss

1948

p. 40n1

Les Nambikwara du groupe (a) ignorent complètement le dessin, si l'on excepte quelques traits géométriques sur des calebasses. Pendant plusieurs jours, ils ne surent que faire du papier et des crayons que nous leur distribuions. Peu après, nous les vîmes fort affairés à tracer des lignes ondulées. Ils imitaient en cela le seul usage qu'ils nous voyaient faire de nos blocs-notes, c'est-à-dire écrire, mais sans en comprendre le but et la portée. Ils appelèrent d'ailleurs l'acte d'écrire : iekariukedjutu, c'est-à-dire "faire des raies…" »

Cited in De la grammatologie p.174