Skip to navigation
Derrida's Library Reference List Interventions Visualization
Thumbnail view of Essais de linguistique générale

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

Et dans le texte cité plus haut, Jakobson et Halle soutiennent que l'« exigence théorique » d'une recherche des invariants mettant entre parenthèses la substance sonore comme un contenu (empirique et contingent) est : 1. impracticable puisque, « comme le note Eli Fischer Jorgensen », «on tient compte de la substance sonore à toute étape de l'analyse ». Mais est-ce là « une troublante contradiction », comme le veulent Jakobson et Halle ?

Cited in De la grammatologie p.75

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

Et dans le texte cité plus haut, Jakobson et Halle soutiennent que l'« exigence théorique » d'une recherche des invariants mettant entre parenthèses la substance sonore comme un contenu (empirique et contingent) est : 1. impracticable puisque, « comme le note Eli Fischer Jorgensen », «on tient compte de la substance sonore à toute étape de l'analyse ». Mais est-ce là « une troublante contradiction », comme le veulent Jakobson et Halle ?

Cited in De la grammatologie p.75

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

Et dans le texte cité plus haut, Jakobson et Halle soutiennent que l'« exigence théorique » d'une recherche des invariants mettant entre parenthèses la substance sonore comme un contenu (empirique et contingent) est : 1. impracticable puisque, « comme le note Eli Fischer Jorgensen », «on tient compte de la substance sonore à toute étape de l'analyse ». Mais est-ce là « une troublante contradiction », comme le veulent Jakobson et Halle ?

Cited in De la grammatologie p.75

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

Et dans le texte cité plus haut, Jakobson et Halle soutiennent que l'« exigence théorique » d'une recherche des invariants mettant entre parenthèses la substance sonore comme un contenu (empirique et contingent) est : 1. impracticable puisque, « comme le note Eli Fischer Jorgensen », «on tient compte de la substance sonore à toute étape de l'analyse ». Mais est-ce là « une troublante contradiction », comme le veulent Jakobson et Halle ?

Cited in De la grammatologie p.75

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

  1. inadmissible en droit puisque l'on ne peut considérer que « dans le langage, la forme s'oppose à la substance comme une constante à une variable ». C'est au cours de cette deuxième démonstration que des formules littéralement saussuriennes réapparissent au sujet des rapports entre parole et écriture ; l'ordre de l'écriture est l'ordre de l'extériorité, de l'« occasionnel », de l'« accessoire », de l'« auxiliaire », du « parasitaire » (p. 116-117. Nous soulignons). L'argumentation de Jakobson et de Halle faite appel à la genèse factuelle et invoque la secondarité de l'écriture au sens courant : « Ce n'est qu'après avoir maîtrisé le langage parlé que l'on apprend à lire et à écrire ».

Cited in De la grammatologie p.76

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

  1. inadmissible en droit puisque l'on ne peut considérer que « dans le langage, la forme s'oppose à la substance comme une constante à une variable ». C'est au cours de cette deuxième démonstration que des formules littéralement saussuriennes réapparissent au sujet des rapports entre parole et écriture ; l'ordre de l'écriture est l'ordre de l'extériorité, de l'« occasionnel », de l'« accessoire », de l'« auxiliaire », du « parasitaire » (p. 116-117. Nous soulignons). L'argumentation de Jakobson et de Halle faite appel à la genèse factuelle et invoque la secondarité de l'écriture au sens courant : « Ce n'est qu'après avoir maîtrisé le langage parlé que l'on apprend à lire et à écrire ».

Cited in De la grammatologie p.76

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Footnote

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

pp. 87-88

« Le flux du langage parlé, physiquement continu, confronta à l'origine la théorie de la communication à une situation "considérablement plus compliqué" (Shannon et Weaver) que ce n'était le cas pour l'ensemble fini d'éléments discrets que présentait le langage écrit. L'analyse linguistique, cependant, est arrivée à résoudre le discours oral en une série finie d'informations élémentaires. Ces unités discrètes, ultimes, dites "traits distinctifs" sont groupées en "faisceaux" simultanés, appelés phonèmes, qui, à leur tour, s'enchaînent pour former des séquences. Ainsi donc la forme, dans le langage, a une structure manifestement granulaire et est susceptible d'une description quantique. »

Cited in De la grammatologie p.97

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Footnote

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 103

C'est dans Phonologie et phonétique de Jakobson et Halle (première partie de Fundamentals of language, recueillie et traduite in Essais de linguistique générale, p. 103) que la ligne phonologiste du projet saussurien se trouve, semble-t-il, le plus systématiquement et le plus rigoureusement défendue, notamment contre le point de vue « algébrique » de Hjelmslev.

Cited in De la grammatologie p.62

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Footnote

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 103

Saussure n'a donc jamais pu penser que l'écriture fût vraiment une « image », une « figuration », une « représentation » de la langue parlée, un symbole. Si l'on considère qu'il eut pourtant besoin de ces notions pour décider de l'extériorité de l'écriture, on doit conclure que tout une strate de son discours, l'intention du chapitre VI (Représentation de la langue par l'écriture), n'était rien moins que scientifique.

Cited in De la grammatologie p.64

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 111

« Selon la plus ancienne de ces conceptions, qui remonte à Baudouin de Courtenay mais n'est pas encore morte, le phonème est un son imaginé ou intentionnel, qui s'oppose au son effectivement émis comme un phénomène "psychophonétique" au fait "physiophonétique". C'est l'équivalent psychique d'un son intériorisé. »

Cited in De la grammatologie p.89

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 112

Il est donc indispensable de sauver la distinction entre le son apparaissant et l'apparaître du son pour éviter la pire mais la plus courante des confusions ; et il est en principe possible de le faire sans « vouloir surmonter l'antinomie entre invariance et variabilité en attribuant la première à l'expérience interne et la seconde à l'expérience externe » (Jakobson, op. cit, p. 112).

Cited in De la grammatologie p.91

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Footnote

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 116

Cf. par ex. EP. pp. 126, 148, 355, etc. D'un autre point de vue, cf. Jakobson, Essais de linguistique générale (tr. fr. p. 116)

Cited in De la grammatologie p.20

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 116

  1. inadmissible en droit puisque l'on ne peut considérer que « dans le langage, la forme s'oppose à la substance comme une constante à une variable ». C'est au cours de cette deuxième démonstration que des formules littéralement saussuriennes réapparissent au sujet des rapports entre parole et écriture ; l'ordre de l'écriture est l'ordre de l'extériorité, de l'« occasionnel », de l'« accessoire », de l'« auxiliaire », du « parasitaire » (p. 116-117. Nous soulignons). L'argumentation de Jakobson et de Halle faite appel à la genèse factuelle et invoque la secondarité de l'écriture au sens courant : « Ce n'est qu'après avoir maîtrisé le langage parlé que l'on apprend à lire et à écrire ».

Cited in De la grammatologie p.76

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 116

Dans un autre moment de la critique, Jakobson et Halle rappellent l'imperfection de la représentation graphique ; cette imperfection tient aux « structures fondamentales dissemblables des lettres et des phonèmes » : « Les lettres ne reproduisent jamais complètement les différents traits distinctifs sur lesquels repose le système phonématique, et négligent infailliblement les relations structurales entre ces traits » (p. 116).

Cited in De la grammatologie p.76

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Citation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 117

Jusqu'à quel point Saussure aurait-il soutenu l'inséparabilité de la matière et de la forme qui reste l’argument le plus important de Jakobson et Halle (p. 117) ?

Cited in De la grammatologie p.77

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 162

La pensée structuraliste moderne l'a clairement établi : le langage est un système de signes, la linguistique est partie intégrante de la science des signes, la sémiotique (ou, dans les termes de Saussure, la sémiologie). La définition médiévale – aliquid stat pro aliquo – que notre époque a ressuscité, s'est montrée toujours valable et féconde. C'est ainsi que la marque constitutive de tout signe en général, du signe linguistique en particulier, réside dans son caractère double : chaque unité linguistique est bipartite et comporte deux aspects ; l'un sensible et l'autre intelligible – d'une part le signans (le signifiant de Saussure), d'autre part le signatum (le signifié). Ces deux éléments constitutifs du signe linguistique (et du signe en général) se supposent et s'appellent nécessairement l'un l'autre. »

Cited in De la grammatologie p.24

View bibliographic details for Essais de linguistique générale (detail of this page not available)
Quotation

Essais de linguistique générale

Roman Jakobson

1963

p. 165

« l'accord en musique ».

Cited in De la grammatologie p.101